3 choses que vous aimeriez savoir avant de magasiner votre hypothèque

 

S’assurer d’avoir un bon profil

Le bon profil se bâti sur la base de plusieurs éléments. Lors de votre première rencontre avec votre conseiller ou votre courtier, des questions importantes vous seront posées afin de déterminer si oui ou non vous êtes prêt à faire une demande de pré qualification.

Avez-vous un emploi ? Quel est votre revenu annuel ? Quelle est votre situation matrimoniale? Avez-vous des dettes? Ces questions sont généralement les plus déterminantes lors de la première rencontre.

  • Votre emploi est une garantie pour l’institution financière qui s’engage à financer votre achat. Un emploi stable rassure votre préteur et a un impact positif sur votre profil.
  • Votre revenu permet de déterminer si oui ou non vous serez en mesure d’honorer les paiements mensuels en plus des dépenses courantes et des dettes que vous avez déjà.
  • Votre situation matrimoniale est très importante car si vous êtes deux à faire la demande, vous pouvez augmenter les chances d’avoir un prêt plus élevé.
  • Une des choses qu’on ne fait pas systématiquement est la vérification du dossier de crédit avant de se lancer dans le processus. Passer au travers de votre son dossier vous permet de vous assurer qu’il n’y a aucune anomalie qui pourrait préjudice à votre demande.

 

Établir son budget actuel et futur

Faire un budget est essentiel afin de vous préparer aux montants que vous aurez à débourser pendant votre processus d’achat comme la mise de fond, les frais de notaire, mais aussi après l’acquisition de votre propriété comme les taxes de bien bienvenus.

Savoir ou vous en êtes actuellement dans vos finances vous permettra de faire une prévision budgétaire réaliste et de s’assurer d’être prêt à s’engager dans l’achat d’une propriété car n’oublions pas qu’en plus des mensualités, d’autres dépenses sont à couvrir tel que les taxes municipales et les frais de copropriétés.

 

Connaitre les règles de qualification

Depuis le 1er juin 2021, les autorités ont resserrés les règles d’emprunt en augmentant le taux de qualification aussi appelé le « test de résistance » ou « stress test » pour tous les types de prêts. Ce taux est passé de 4,79% à 5,25%, ce qui signifie que les ménages devront démontrer une plus grande capacité d’emprunt qu’auparavant. Cette nouvelle règle a été mise en place pour stabiliser le marché, protéger les ménages de l’endettement et les institutions financières contre les non-paiements.

Deux solutions peuvent contribuer à mettre toutes les chances de votre côté et s’assurer de passer le test. Avant de faire votre demande, assurez-vous de réduire vos dettes le plus possible. Vous pouvez également augmenter votre mise de fond, ce qui permettra de diminuer votre ration d’endettement et par ailleurs le montant à emprunter sur votre hypothèque.